Le bras télémanipulateur européen est arrivé sur la Station spatiale internationale

Ce projet, baptisé ERA (European Robotic Arm), était initialement prévu pour 2007. On peut dire sans crainte qu’il est plus que largement en retard.

« Ce robot d’une longueur de 11 mètres voyage en position repliée, fixé à ce qui sera sa base d'affectation : le module de laboratoire polyvalent russe, connu sous le nom de "Nauka" », explique l‘Agence spatiale européenne.

L’ISS dispose déjà de deux bras (canadien et américain), mais leur portée « n'atteint pas le segment russe de la station ». ERA a deux caractéristiques uniques sur l’ISS. Tout d’abord, c’est « le premier robot capable de se "déplacer" au sein du segment russe du complexe orbital ». Il peut manipuler jusqu'à 8 tonnes de charge utile avec une précision de 5 mm et devrait faciliter le déplacement des astronautes.

Ensuite, « l'équipage peut contrôler ERA à la fois depuis l'intérieur et l'extérieur de la Station spatiale, une capacité qu’aucun autre bras robotique n’a offerte auparavant ». « Lors de sa première année en orbite à bord de la Station spatiale, la tâche principale d'ERA consistera à installer un grand radiateur et à configurer le sas pour le Nauka », ajoute l’ESA.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !