Chrome 92 et 93 : de la vie privée, des performances et l’arrivée de WebOTP

Chrome 92 est arrivé le 20 juillet, avec à son bord de nombreux changements. D’abord la possibilité d’appuyer sur le cadenas devant l’adresse d’un site pour lister les autorisations accordées, avec capacité de les couper. Cet ajout n’est pour l’instant présent que dans la version Android, dommage.

Cette version a également apporté de nouvelles Chrome Actions, des commandes que l’on peut taper dans la barre d’adresses pour effectuer certaines tâches, comme effacer l’historique ou les cookies. Parmi les nouvelles venues, « safety check » pour vérifier l’intégrité des mots de passe, « manage security settings » et « manage sync ».

Chrome 92 a aussi étendu la fonction Site Isolation, qui permet d’isoler les sites et extensions afin de bloquer un éventuel comportement malveillant. Google a publié des explications plus techniques sur les travaux entrepris, la nouvelle mouture étendant ce mécanisme à davantage de sites et extensions.

Plusieurs autres nouveautés étaient de la partie, comme la capacité des PWA à se déclarer comme applications par défaut pour certaines URL et de nombreux ajouts pour les développeurs, comme une API (Shared Element Transitions) pour faciliter les transitions entre SPA (Single-Page Applications) et MPA (Multi-Page Applications).

Chrome 93 est sorti hier et commence par supprimer l’algorithme 3DES pour le chiffrement au sein de TLS. Google explique ce retrait par la présence de meilleurs algorithmes, sa vulnérabilité aux attaques Sweet32, sa lenteur, sa consommation excessive d’énergie et son implémentation, souvent mauvaise.

La plupart des nouveautés concernent les développeurs. L’une des plus importantes concerne WebOTP, qui débarque dans les versions desktop de Chrome. Cette API permet de récupérer les mots de passe à usage unique (OTP) envoyés par SMS pour les synchroniser avec Chrome et Android, dans une application en attente. Le tout à condition que les deux appareils soient connectés au même compte Google.

Parmi les autres nouveautés, signalons une propriété CSS pour changer la couleur des contrôles de formes, le retour du mot-clé « style » dans la propriété contain, le support des CSS Module Scripts ou encore l’arrivée de la méthode statique AbortSignal.abort().

Chrome 93 colmate 27 brèches de sécurité, dont 5 critiques. Chrome 94 passe à son tour en bêta, avec l'arrivée de WebGPU et des WebCodecs mais aussi de nouvelles fonctionnalités à activer spécifiquement comme pour tester de nouvelles formes de partage

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !