Une ville chinoise déploie la reconnaissance faciale contre le Covid-19

Ruili, une petite ville chinoise frontalière de la Birmanie utilise désormais des caméras de reconnaissance faciale afin de surveiller les déplacements des habitants et d'essayer d’éradiquer un petit foyer de Covid-19, rapporte l'AFP.

Une soixantaine de malades locaux y ont en effet été détectés en une dizaine de jours, dont plusieurs porteurs du variant Delta. Or, parmi ces cas figurent de nombreux Birmans, en dépit de la fermeture théorique de la frontière. La Chine craint au surplus un afflux de réfugiés birmans du fait des troubles causés par le coup d'État militaire du 1er février.

Avec le nouveau dispositif, quiconque voudra entrer ou sortir d'un quartier résidentiel, d'un supermarché, d'un marché et de toute autre zone très fréquentée de Ruili verra son visage scanné par une caméra.

Les données sont associées à un code QR unique, ce qui permet de surveiller de façon automatique les déplacements d'une personne. Les appareils de reconnaissance faciale sont en outre capables de prendre la température des individus.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !