WhatsApp attaqué par le Bureau européen des unions de consommateurs

Les associations APC (Roumanie), Consumentenbond (Pays-Bas), dTest (République tchèque), Forbrukerrådet (Norvège), KEPKA (Grèce), EKPIZO (Grèce), SOS Poprad (Slovaquie) ou encore l’UFC-Que choisir (France) ont décidé d’attaquer la messagerie en justice.

Réunies sous l’étendard du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), elles reprochent au service de forcer la main aux consommateurs pour accepter les nouvelles conditions générales d’utilisation. « Le contenu des notifications, leur nature, leur calendrier et leur récurrence exercent une pression indue sur les utilisateurs, portant atteinte à leur liberté de choix ».

Aux oreilles de la Commission européenne, elles critiquent également Whatsapp pour l’opacité des nouvelles CGU. « Impossible pour les consommateurs de bien comprendre les conséquences des changements pour leur vie privée, notamment concernant le transfert de leurs données personnelles à Facebook et à d'autres tiers »

« Nous appelons les autorités à prendre des mesures rapides contre WhatsApp pour s'assurer qu'il respecte les droits des consommateurs », exhorte Monique Goyens, directrice générale du BEUC.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !