Donald Trump attaque Facebook, Twitter et Google

Évincé par chacune des plateformes, Donald Trump les traîne devant un tribunal de Floride, arguant d’une violation du Premier amendement de la Constitution américaine. 

L’ancien président, qui dénonce une « censure », espère voir YouTube, Twitter et Facebook contraints de lui rouvrir leurs grilles d’accès, aujourd’hui fermées. Il souhaite par ailleurs faire déclarer inconstitutionnel l’article 230 de la Communications Decency Act, lequel encadre leur activité aux Etats-Unis (notre échange sur le sujet avec Me Pierre Ciric, avocat Franco-Américain).  

Selon les juristes interrogés par Euronews, les chances de Trump d’aboutir à ses fins sont quasi nulles. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !