La HATVP met en demeure Deveryware, prestataire de géolocalisation de la PNIJ

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) vient de mettre en demeure la société Deveryware, « spécialisée dans la conception, le développement et la commercialisation de solutions de géolocalisation en temps réel de téléphones mobiles et de balises dédiés à la sécurisation des personnes et des biens », pour n'avoir pas déclaré ses activités de lobbying.

Le (data)journaliste Alexandre Lechenet relève sur Twitter que l'ancien député Sébastien Pietrasanta avait en effet déclaré plusieurs actions pour le compte de la société Deveryware, mais la société elle-même n'a rien déclaré du tout, alors que la HATVP a de son côté identifié au moins 15 contacts (« courriers postaux ou électroniques, appels téléphoniques, entretiens physiques ») avec des parlementaires et représentants des ministères de la Justice ou de l'Intérieur visant à mettre en avant son savoir-faire. 

Deveryware cherchait notamment à être intégrée dans la PNIJv2, la nouvelle version de la plateforme d'écoutes judiciaires, censée remédier aux nombreux problèmes posés par la PNIJ « historique », qui devait initialement coûter 17 millions d'euros, mais dont le coût total avait explosé jusqu'à frôler les 400 millions d'euros.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !