Un laboratoire commun de recherche sur les « matériaux fonctionnels innovants pour l’aéronautique »

Il est mis en place par le CNRS, Dassault Aviation, les universités de Strasbourg et de Lorraine, avec le soutien de l’Agence de l’Innovation de Défense. Son but est de « concevoir dans les domaines de l'acoustique, de l'électromagnétisme et de l'antigivre, de nouveaux matériaux pour les avions de demain ».

Pour Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, l’enjeu est important : « Pour l’industrie aéronautique, la maîtrise de matériaux innovants constitue un différenciateur important sur de nombreux produits civils et militaires. Qu’il s’agisse de l’acoustique interne de nos Falcon (matériaux absorbants), de la furtivité de nos avions de combat (matériaux pour la discrétion électromagnétique) ou de la sécurité de tous nos appareils (matériaux anti-givre), il est vital que nous maintenions notre avance ».

Ce laboratoire, baptisé MOLIERE, est établi pour quatre années reconductibles.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !