Au CEA, « un nouveau mode de désintégration radioactif identifié »

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives rappelle qu'Ernest Rutherford a identifié les rayonnements alpha et bêta il y a déjà plus de cent ans. Pour rappel, les noyaux radioactifs (qui sont instables), « se désintègrent spontanément et se transforment en d’autres atomes plus stables en émettant des particules et de l’énergie ».

Aujourd'hui, des chercheurs pensent avoir identifié un nouveau mode de désintégration : « Grâce à une modélisation théorique s’appuyant sur un calcul quantique de haute performance », ils auraient identifié « un nouveau mode de désintégration spontanée, dans lequel deux particules alphas sont simultanément émises par un noyau lourd, dans des directions opposées ».

Tous les détails de ces travaux se trouvent dans la publication des chercheurs dans Physical Review Letters.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !