La reconnaissance faciale pour identifier des manifestants Black Live Matters

Motherboard relève que six agences fédérales, dont le FBI, ont eu recours à la reconnaissance faciale à l'occasion de manifestations Black Lives Matter suite au meurtre de George Floyd par la police, selon un nouveau rapport du Government Accountability Office (GAO) des États-Unis.

De nombreuses agences ont en effet déclaré avoir utilisé la technologie controversée à l'occasion d'enquêtes criminelles et pour vérifier à distance l'identité d'une personne en raison de la pandémie de COVID-19.

La police des parcs des États-Unis a utilisé une image de Twitter pour identifier une personne ayant agressé un policier lors d'une manifestation. 

Le service d'inspection postale des États-Unis a quant à lui utilisé Clearview AI pour identifier les personnes soupçonnées d'ouvrir et de voler du courrier, ou encore de commettre un incendie criminel pendant les manifestations. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !