Le CEA et la RATP misent sur l’intelligence artificielle pour « améliorer la ponctualité du métro parisien »

L’objectif de ce partenariat est « d’anticiper les éventuels problèmes d’exploitation et, surtout, de réduire le nombre de fausses alarmes générées par le logiciel utilisé actuellement ».

Le CEA explique que « chaque ligne de métro est équipée de plusieurs milliers d’équipements alimentant la salle de contrôle en données variées, qui sont analysées par le système de supervision pour piloter les lignes ».

Les chercheurs IA et big data du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives « ont mis au point un prototype d’outils logiciels capables de caractériser l’état du système et de prédire son évolution », identifiant ainsi les « situations susceptibles d’entraîner des pannes pour permettre aux opérateurs d’intervenir au plus tôt ».

Cette démonstration est un succès : « 90 % des pannes étiquetées ont été détectées, avec une anticipation de quelques heures ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !