LinkedIn bloque des comptes pour respecter la censure chinoise

Le Wall Street Journal a découvert que plusieurs utilisateurs de LinkedIn venaient de recevoir un message leur annonçant que leur profils avaient été bloqués en Chine. 

Le WSJ a identifié au moins dix personnes dont le profil a été bloqué ou dont les publications ont été supprimées de la version chinoise de LinkedIn depuis mai, notamment des chercheurs à Jérusalem et à Tokyo, des journalistes, un membre du Congrès américain et un rédacteur en chef basé à Pékin.

Eyck Freymann, un doctorant de l'Université d'Oxford dont le compte a été bloqué, pense que cette censure serait liée à ses travaux de recherche universitaire sur les « massacres de la place Tiananmen », mentionnés sur la plateforme.

Une porte-parole du réseau social appartenant à Microsoft a déclaré dans un communiqué que bien que l'entreprise soutienne la liberté d'expression, offrir une version de LinkedIn située en Chine signifie le respect des exigences de censure du gouvernement chinois sur les plateformes Internet. La société n'a pas précisé si ses actions étaient proactives ou en réponse aux demandes des autorités chinoises. 

En mars dernier, LinkedIn avait déjà annoncé qu'il suspendait « temporairement les inscriptions de nouveaux membres pour LinkedIn Chine alors que nous travaillons pour nous assurer de rester en conformité avec la loi locale. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !