Google ouvre Workspace à tout le monde, y compris le grand public

Anciennement nommée G Suite, l’offre réservée initialement aux entreprises est maintenant accessible à tous les utilisateurs.

Dans les grandes lignes, on reste sur les services que l’on connaît – Gmail, Agenda, Drive, Docs, Sheets, Slides, Chat, Meet… – mais dans un format nettement plus intégré, avec une interface souvent modifiée pour faire la part belle à la collaboration.

La migration vers Workspace et sa nouvelle interface va se faire progressivement pendant l’été. Il y a cependant une condition : il faut avoir activé Google Chat depuis les options de Gmail. Pour cela, cliquez sur la roue crantée en haut à droite de l’interface, puis sur « Tous les paramètres ». Rendez-vous ensuite dans « Discussions et visioconférences » et cliquez sur Google Chat. Attention, ce changement casse l’utilisation de Hangout.

Dans quelques pays (États-Unis, Canada, Mexique, Australie, Brésil et Japon), Google lancera également une offre baptisée Workspace Individual qui offrira des capacités supplémentaires, pour l’essentiel les mêmes que pour les entreprises. L’offre se veut particulièrement adaptée aux libéraux, autoentrepreneurs et autres. Elle sera proposée à 9,99 dollars par mois, avec un tarif promotionnel de 7,99 dollars au début.

Parallèlement, Google lancera d’ici quelques semaines la préversion d’une fonctionnalité attendue de longue date : le chiffrement des données par le client. Google chiffre actuellement les données, mais la société gère elle-même les clés associées.

Il sera bientôt possible de fournir ses propres clés, créant un chiffrement sur lequel Google n’aura aucune visibilité. La firme s’est associée à plusieurs entreprises pour gérer ce nouvel aspect, dont Flowcrypt, Futurex, Thales et Virtru.

Mais « le chiffrement côté client est surtout bénéfique aux organisations stockant des données sensibles ou règlementées, comme la propriété intellectuelle, les enregistrements de santé ou les données financières. Il peut aider à satisfaire les conditions requises pour la souveraineté des données par ITAR, CJIS, TISAX, IRS 1075 et EAR ».

Côté sécurité également, on note l’arrivée de nouvelles capacités dans Drive, notamment le contrôle par les administrateurs de la manière dont les données de l’organisation sont partagés, aussi bien en interne qu’en externe. De plus, les protections contre le phishing peuvent désormais être activées pour les données stockées dans Drive.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !