Projet européen Trex : des supercalculateurs pour « percer les secrets de la matière »Crédits : Maxiphoto/iStock

Le CNRS explique que, « à condition de mettre au point des logiciels adaptés, l’exascale, nouvelle génération de supercalculateurs, offrira une puissance de calcul colossale capable de modéliser les propriétés des molécules et des matériaux, en prenant en compte leurs interactions fondamentales et la mécanique quantique ».

« Une course internationale est donc en cours non seulement pour fabriquer ces impressionnantes machines, mais aussi pour profiter au maximum de leurs capacités », ajoute le Centre national pour la recherche scientifique dans son Journal. 

Un exemple des avancées attendues : « Mieux modéliser l’eau permettra par exemple de simuler plus efficacement le comportement des protéines. Ainsi, les applications menées dans le cadre du projet Trex pourraient avoir d’excellentes répercussions sur la recherche en biologie et en pharmacie ».

Anticipant des questions sur la consommation, le CNRS affirme que, « bien configurée, une machine exascale va peut-être consommer trente fois plus qu’un supercalculateur classique, mais elle va fournir en retour mille fois plus de puissance de calcul ». Pour rappel, l’Europe travaille depuis des années au développement d’un processeur permettant d’atteindre l’exascale – ExaNoDe –, c’est-à-dire un milliard de milliards d’opérations à la seconde (1018).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !