En France, la création d’une agence nationale de lutte contre les infox visant à « déstabiliser l’État »

L’annonce a été faite par Stéphane Bouillon, secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), lors de son audition à l’Assemblée nationale.

Le but de cette Agence, rattachée au SGDSN, est selon l’AFP de lutter « contre les manipulations de l’information en provenance de l’étranger visant à "déstabiliser l’État" ».

« Il ne s’agit pas de corriger ou rétablir la vérité, mais d’arriver à détecter les attaques quand elles viennent de l’étranger, pouvoir les caractériser et d’une certaine manière les attribuer », explique le secrétaire général.

Elle doit notamment permettre « aux hommes politiques, aux diplomates, à la justice et la presse de constater que sur 400 000 tweets de reprise de telle ou telle information, 200 000 viennent d’une ferme à bots dans une région hors de notre pays ou que tel débat provient d’une ferme à trolls ».

Stéphane Bouillon enchaine : « Notre objectif est de détecter le plus rapidement possible quelque chose qui est en train de monter et de pouvoir signaler l’incendiaire. Une fois que la forêt a brûlé, c’est triste, mais c’est trop tard ».

Le SGDSN promet une « transparence totale » sur cet organe qui devrait être lancé en septembre. Un comité d’éthique sera chargé de sa surveillance. L’idée de la création de cette Agence remonterait à octobre 2020, suite à l’assassinat de Samuel Paty (professeur d'histoire-géographie).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !