UrbanLoop bat le record du monde de consommation énergétique d’un véhicule autonome sur rail

Vendredi, le système UrbanLoop, notamment développé par l’université de Nancy, a battu un record du monde : « 0,47 centime d'euro le kilomètre (1 centime d'euro le record à battre) pour une vitesse max de 52 km/h ». Le principe de base « repose sur un flux important de petites capsules de 2 places maximum », qui peuvent voyager sous terre, avec des stations au niveau du sol.

Chaque capsule prend la forme de « véhicules deux places » avec « accès PMR » ou « pour un vélo ». Les piliers du système sont : « la mobilité urbaine, fluide, économique et durable ». La promesse est d’obtenir « la vitesse d’une moto, le confort du train, le prix d’un ticket de bus ». Une petite moto puisqu’il est question de 60 km/h. Le tarif est fixé à 1 euro.

UrbanLoop se place à mi-chemin entre le train et le métro/RER pour des « villes de tailles moyennes ». Une expérimentation est en cours à Nancy (région Grand Est).

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux transports, profitait de ce record pour vanter un « transport disponible 24h/24, sans attente à quai, sans arrêts jusqu’à votre destination, et 100 % électrique. On dirait de la science-fiction ? Ça existera bientôt, et ça s’appelle UrbanLoop ».

Il oublie simplement de préciser que le système a battu un record du monde en termes de consommation et que le projet existe depuis déjà des années. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !