Chrome 91 augmente jusqu’à 23 % ses performances sur le JavaScript

Le navigateur dispose depuis trois ans environ de deux compilateurs JavaScript, Ignition et Turbofan.

Le premier a pour mission de démarrer tout de suite, ou avec le minimum de délai. Le code machine généré est peu optimisé. Parallèlement, Turbofan suit l’exécution du JavaScript pour collecter des informations sur la compilation. Après quoi, il prend le relai pour fournir un code beaucoup plus optimisé.

Google en ajoute un troisième : Sparkplug. Il vient s’intercaler entre les deux autres : « Ce qui permet de démarrer rapidement l’exécution pendant qu’il génère du code machine natif, mais il ne dépend pas des informations apprises pendant l’exécution du code JavaScript ».

Chrome 91 embarque également une importante optimisation pour V8. Le code généré pour le JavaScript est spécifique au processeur ou SoC de l’appareil et réside en mémoire. Il utilise des fonctions builtin pour accéder aux routines communes.

Ces appels peuvent entraîner des échecs dans certaines optimisations de CPU, comme la prédiction de branche. Chrome 91 résout le problème en copiant les fonctions dans la même région mémoire que le code généré. Ce changement serait particulièrement efficace sur les Mac M1.

Dans l’ensemble, ces améliorations permettent au JavaScript d’afficher de meilleures performances, jusqu’à 23 %.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !