L’Autorité de la concurrence rend son avis sur le secteur des « musiques actuelles »

L’Adlc avait été saisie par la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale. Elle était « interrogée sur l’existence d’un phénomène de concentration dans le secteur des musiques actuelles et le risque d’émergence de positions dominantes avec, pour corollaire, une potentielle atteinte à la diversité culturelle ».

« Au terme de son analyse, l’Autorité estime qu’elle dispose d’outils qui lui permettraient d’intervenir, si nécessaire, sur le niveau de concentration du secteur dans le cadre de ses compétences ex-ante en matière de contrôle des concentrations ».

De plus, elle « dispose de facultés d’intervention ex-post pour identifier et faire cesser d’éventuelles pratiques anticoncurrentielles (abus de position dominante pouvant découler de clauses d’exclusivité ou ventes liées par exemple) ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !