Installez un clavier russe (ou ukrainien) pour vous protéger des ransomwares

KrebsOnSecurity a découvert que la majorité des souches de ransomwares ne s'activent pas sur les ordinateurs Windows disposant de claviers virtuels russes, ukrainiens et des autres membres de la Communauté des États indépendants (CEI).

Les gangs de cybercriminels à l'origine de ces ransomwares évitent en effet de s'attaquer à des cibles russes ou ukrainiennes, et le moyen le plus simple de s'en prémunir est tout simplement de programmer le ransomware à commencer par identifier le langage du clavier avant que de s'activer.

S'assurer qu'aucun affilié ne peut faire de victimes dans son propre pays est en effet le moyen le plus simple pour ces criminels de rester à l'écart des services de police nationaux.

Ce truc ne fonctionnera pas avec l'ensemble des ransomwares, mais plusieurs chercheurs estiment que cela pourrait néanmoins limiter la probabilité d'être infecté.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !