Le télescope Desi ouvre ses « 5 000 yeux pour mesurer l’expansion de l’Univers »

Il se trouve dans l’Arizona et son but est de « recueillir et analyser pendant cinq ans les spectres de millions de galaxies pour mesurer leur distance par rapport à la terre et élucider le mystère de l’énergie noire », explique le CEA.

Mais avant que la mission Desi ne commence véritablement ses observations, il a fallu la préparer : « c’est la survey validation (validation du relevé), étape incontournable dans chaque mission astronomique ».

« Elle a consisté à sélectionner les 35 millions de galaxies dont Desi devra capter la lumière pour générer des spectres et à s’assurer que les objectifs scientifiques pourront être atteints », explique Christophe Yèche.

Il ajoute que le télescope comprend 5 000 fibres optiques qui, en moins de deux minutes, sont positionnées pour mesurer 5 000 nouvelles galaxies. « Chaque fibre a dans sa ligne de visée une dizaine de galaxies alors qu’elle ne doit en cibler qu’une seule. Pour cela, des micro-actionneurs placés dans chaque alvéole et pilotés par algorithme la positionnent au micron près », ajoute le CEA.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !