Le contrôleur européen voudrait interdire la reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale devrait être interdite en Europe en raison de son « intrusion profonde et non démocratique » dans la vie privée, a déclaré vendredi le contrôleur européen de la protection des données (CEPD), rapporte Reuters.

La Commission européenne avait proposé deux jours plus tôt un projet de règles permettant d'utiliser la reconnaissance faciale pour rechercher des enfants ou des criminels disparus, et en cas d'attentats terroristes. Le chien de garde de la vie privée a déclaré qu'il regrettait que la Commission n'ait pas tenu compte de son appel précédent à interdire la reconnaissance faciale dans les espaces publics.

« Une approche plus stricte est nécessaire étant donné que l'identification biométrique à distance, où l'IA peut contribuer à des développements sans précédent, présente des risques extrêmement élevés d'intrusion profonde et non démocratique dans la vie privée des individus », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le CEPD continuera de plaider en faveur d'une approche plus stricte de la reconnaissance automatisée dans les espaces publics des caractéristiques humaines - visages, démarche, empreintes digitales, ADN, voix, frappes et autres signaux biométriques ou comportementaux – qu'ils soient utilisés dans une publicité ou contexte administratif, ou à des fins d'application de la loi. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !