Rançongiciel : face à la multiplication des attaques, la CNIL rappelle comment limiter les risquesCrédits : kaptnali/iStock

En cas d’attaque, il est recommandé d’éteindre l’ensemble des machines, notamment afin de protéger celles qui ne seraient pas encore infectées.

La CNIL recommande également de ne pas payer la rançon « car cela ne garantira pas que l’ensemble des données seront restituées et n’immunisera pas contre de nouvelles attaques ». Elle demande de conserver les preuves et de déposer plainte.

Quelques « bonnes pratiques » pour finir : 

  • Disposer de sauvegardes « hors ligne » de données, à jour et testées
  • Segmenter le système d’information selon des zones présentant chacune un niveau de sécurité homogène
  • Sensibiliser le personnel aux risques de sécurité et aux bonnes pratiques à suivre
  • Mettre à jour les principaux outils utilisés
  • Créer un compte « utilisateur »
  • Mettre en œuvre un mécanisme de détection d’altération massive des fichiers
  • Limiter les droits d’écriture sur les serveurs de fichiers

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !