Mars ne s’est pas asséchée d’un coup

Alors que Perseverance vient de se poser, le rover Curiosity continue son exploration à la base du mont Sharp (ou Aeolis Mons), « un relief de plusieurs kilomètres de hauteur au centre du cratère Gale », rappelle le CNRS

C’est via la caméra ChemCam que des chercheurs ont découvert « que le climat de Mars enregistré à cet endroit a connu des alternances de périodes sèches et d’autres plus humides, avant de s’assécher complètement il y a environ 3 milliards d’années ». 

« Jusqu’à présent, les sondes en orbite avaient donné des indices de la composition minérale des flancs du mont Sharp mais, depuis la surface, ChemCam a permis d’observer en détail l’organisation des couches sédimentaires, révélant les conditions dans lesquelles elles se sont formées ».

Enfin, le CNRS ajoute que Curiosity devrait « gravir les contreforts du mont Sharp pour réaliser des forages dans ces différentes couches ». Ces analyses permettront certainement de mieux caractériser les évolutions climatiques passées et « peut-être comprendre l’origine de ces fluctuations majeures ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !