Gaia-X : 212 nouveaux membres, dont près de 8 % viennent d’Asie et d’Amérique du Nord

Il y a quelques jours, le conseil d’administration de l’initiative européenne a validé ces nouvelles entrées. 40 % sont des vendeurs de solutions techniques et Cloud, 36 % des associations et des institutions académiques et 25 % des start-ups.

Gaia-X en profite pour annoncer la création d’un label de conformité. Il sera mis en place à partir de décembre 2021 et ne « sera attribué qu'aux services ou produits entièrement conformes aux principes Gaia-X ».

Pour Yann Lechelle, directeur général de Scaleway, cette ouverture à de nouveaux membres, dont certains hors UE, renforce « la pertinence de n'avoir que des entités de l'Union européenne impliquées dans la gouvernance de l'association » :

« Si nous voulons nous assurer que les règles en devenir de Gaia-X sont alignées sur nos valeurs numériques européennes, il est tout à fait légitime que les acteurs européens prennent des décisions pour diriger Gaia-X AISBL » (Association Internationale Sans But Lucratif ).

L’arrivée d’acteurs étrangers n’a rien de surprenant. Salesforce et Palantir ont déjà rejoint Gaia-X fin 2020. Ces annonces ont tout de même fait réagit Arnaud de Bermingham qui profitait du 1er avril pour faire passer un message : « Je me réjouit de l’arrivée dans GaiaX, de Microsoft, Alibaba, Huawei, Palantir et tant d’autres. Une immense avancée pour l’Europe ! ».

Notre dossier sur Gaia-X : 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !