Les sites web des cryptophones SKY ECC saisis, ou fermés

Les sites web du cryptophone Sky ECC et de sa maison mère Sky Global ont été saisis par le FBI à la demande de la Drug Enforcement Administration, de la Gendarmerie royale canadienne et de la justice américaine.

D'après MotherBoard, Sky avait préalablement dû fermer sa plateforme de communication sécurisée après que BlackBerry – qui fournissait des services à l'entreprise – les avait coupés suite à l'inculpation de Jean-François Eap, son PDG.

Les sites skyecc.eu et skyeccsales.com, qui commercialisaient des cryptophones non autorisés par Sky Global et usurpant son identité, ont quant à eux été déconnectés.

Pour sa défense, Jean-François Eap, qui risque la prison à vie pour trafic de drogue et blanchiment d'argent, arguait que les cryptophones décryptés par les autorités néerlandaises et belges étaient vendus par un usurpateur, non autorisé. 

Eap et Thomas Herdman, un ancien distributeur présumé des appareils Sky, sont inculpés en vertu du Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act (RICO), traditionnellement utilisé pour poursuivre les chefs de la mafia.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !