Le premier ordinateur, vieux de 2 000 ans, a été reconstitué

Le mécanisme d'Anticythère, considéré comme le premier calculateur analogique antique permettant de calculer des positions astronomiques, intrigue les chercheurs depuis sa découverte en 1901 dans une épave en Grèce. 

Seul un tiers de ses 82 fragments, dont 30 pignons en bronze corrodé, a survécu à son immersion dans l'eau de mer il y a plus de 2 000 ans. Des scientifiques britanniques pense cela dit être parvenus à résoudre au moins une partie de l'énigme de ce chef-d'œuvre de l'ingénierie mécanique.

La calculatrice astronomique est un appareil en bronze qui consiste en une combinaison complexe de 30 engrenages en bronze survivants utilisés pour prédire les événements astronomiques, y compris les éclipses, les phases de la lune, les positions des planètes et même les dates des Jeux olympiques.

Des recherches antérieures avaient utilisé des données radiographiques de 2005 pour révéler des milliers de caractères de texte cachés à l'intérieur des fragments, expliquent les chercheurs dans un communiqué. Les inscriptions sur la couverture arrière comprennent une description de l'affichage du cosmos, les planètes se déplaçant sur des anneaux et indiquées par des perles de repérage. C'est cette exposition que l'équipe a travaillé à reconstruire.

La vidéo qu'ils ont consacré à cette reconstruction est assez fascinante.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !