Incendie OVHcloud : Octave Klaba s'exprime « face cam », Cédric O se réveille

Hier l'hébergeur a continué à communiquer sur l'évolution de la situation de son site de Strasbourg, partiellement détruit. Des emails ont été envoyés aux clients touchés, une FAQ a été mise en ligne, le service « email pro » a été rétabli sans perte de données promet Michel Paulin. 

En fin d'après-midi, Octave Klaba prenait la parole dans une vidéo pour s'excuser auprès des clients et confirmer qu'une remise en service des salles progressivement réparées est attendue à partir de la semaine prochaine. Un état des lieux est encore en cours, devant permettre de préciser à chaque client le statut de ses machines/services « dans 48 heures ». D'ici là, les autres datacenters de Gravelines et Roubaix sont mis à contribution, comme expliqué hier.

Il évoque aussi la conception de SBG2, entièrement détruit et qui avait été pensé pour réduire le refroidissement nécessaire, et donc l'impact énergétique, sous la forme d'une tour auto-ventilée. Ce qui n'a pas été le cas des suivants, comme SBG3.

La cause du départ de l'incendie n'est pas encore connue, l'enquête étant en cours. Mais Klaba précise qu'une intervention sur un onduleur a eu lieu dans la journée, avec de nombreux changements de pièces, celui-ci ayant été détecté par les pompiers comme l'un des éléments en feu dès leur arrivée (via des caméras thermiques).

On apprend également que lorsque le système anti-incendie a levé une alerte à 00h47, les équipes sont immédiatement intervenues, constatant la présence de beaucoup de fumée. Face au danger que cela représentait, décision avait été prise d'évacuer le datacenter. 

L'objectif est donc désormais de comprendre la vitesse de propagation. 300 caméras étant présentes sur le site, leurs enregistrements vont  être analysés pour savoir d'où le feu est parti, comment il s'est propagé et en tirer des conclusions. 

Il faudra néanmoins attendre la conclusion de l'enquête et la publication d'un post-mortem technique par l'équipe pour savoir exactement ce qu'il en est et en tirer des conclusions sur des changements à opérer. « Et il y en a, c'est évident », conclut Klaba qui dit vouloir tout faire désormais pour qu'une telle situation « n'arrive plus jamais ».

Peu avant, plus de 36 heures après le premier tweet d'Octave Klaba concernant cet incident, on avait (enfin) des nouvelles du secrétaire d'État au numérique, Cédric O. Critiqué pour son silence tout au long de la journée, il a indiqué avoir parlé à Octave Klaba « pour lui dire [son] soutien aux équipes d’OVHcloud mobilisées sur le redémarrage des services affectés par l’incendie de Strasbourg. La #FrenchTech a besoin d’OVHcloud ! ». Il était suivi de peu par Agnès Pannier-Runacher, chargée de l'industrie.

Une déclaration qui, malgré les remerciements, cache mal la tension entre le secrétaire d'État et les hébergeurs, après des affaires comme le Health Data Hub (HDH), ou les déclarations qu'il tenait encore récemment dans une émission sur Club House (accessible en replay, dès 25').

Il y évoquait l'avance des acteurs américains dans le domaine du cloud et les milliards investis face à des acteurs français, écartant l'intérêt d'un soutien par la commande publique et renvoyant à l'échelon européen. 

Une position remarquée des observateurs et acteurs du secteur, qui ont peu apprécié de se faire ainsi « jeter sous le bus » par leur secrétaire d'État, pour reprendre la formule de l'un de ceux que nous avons pu interroger.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !