Transport spatial : l'ESA cherche « à prendre de l'avance »

L’Agence spatiale européenne rappelle que « les technologies de transport spatial sont par nature complexes. En effet, certaines impliquent un cycle de développement très long pouvant aller jusqu’à 10 ans ».

L’Agence « cherche donc à prendre de l'avance, en s'informant sur les tendances à long terme et les évolutions potentielles dans tous les domaines d'application ». Dans ce but, elle a signé « des contrats d'études d'un montant de 500 000 euros avec ArianeGroup, Avio et Rocket Factory Augsburg (une filiale de OHB SE) ».

Ces études devront s'achever avant l'été 2021, et les propositions qui en sortiront devront « être soumises à la décision du conseil ministériel lors de sa prochaine réunion en 2022 ». Tout cela dans le but de préparer les technologies d’avenir qui devront être mises en place au cours de la période 2030-2050. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !