Les sénateurs communistes veulent clouer les drones policiers au sol

Les membres du groupe Communiste républicain, citoyen et écologiste ne veulent pas entendre parler de drones de surveillance. Ils ont déposé un amendement pour supprimer la disposition autorisant ces aéronefs sans pilote à procéder à des traitements de données à caractère personnel, via des caméras embarquées.

« La collecte d’images par des drones serait autorisée par cet article y compris lors de manifestations sur la voie publique. Certes, le texte de la commission des lois interdit désormais explicitement l’usage de la reconnaissance faciale. Mais le cadre juridique en lieu même est de trop, car de fait il autorise l’usage de cet outil "orwellien" qui permettra demain en s’immisçant pourtant dans l’espace public une surveillance de masse ». 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !