Google aussi répercute la taxe sur les services numériques français

Dans un courrier adressé à ses clients le 2 mars, Google annonce qu’il facturera des frais supplémentaires pour les annonces publicitaires placées avec Google Ads. Une majoration de 2 %, mise en place à partir du 1er mai 2021.

La justification de cette ponction est simple : compenser presque intégralement la taxe sur les services numériques en vigueur en France (et dans d’autres pays comme l’Espagne). Cette taxe de 3 % avait suscité une levée de boucliers aux États-Unis.

Amazon avait en tout cas déjà ouvert le bal fin 2019, lorsqu’elle avait alerté les acteurs de sa Marketplace d’une hausse de 3 % des frais de ventes.

Le géant s’en était expliqué dans nos colonnes : « Étant donné que nous opérons dans le secteur très concurrentiel et à faible marge du commerce de détail et que nous investissons massivement dans la création d’outils et de services destinés à nos clients et à nos vendeurs partenaires, nous ne sommes pas en mesure d’absorber une taxe supplémentaire assise sur le chiffre d’affaires et non sur les bénéfices ».

En septembre 2018, la députée Bénédicte Peyrol (LREM) anticipait déjà ces conséquences : « il n’est pas impossible (et cela risque même d’être probable) que les entreprises acquittant la TSN [taxe sur les services numériques, ndlr] répercutent son coût sur les clients, faisant finalement peser sur eux la charge nouvelle » .

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !