Brave veut développer son propre moteur de recherche respectueux de la vie privée

Il s'était pour rappel associé un temps à Qwant en France, mais semble désormais prendre son envol sur le sujet, alors que la non-collecte des données a été un de ses arguments forts depuis son lancement.

Pour cela, il s'est payé Tailcat, une solution de recherche open source créée par des anciens de Cliqz, ayant travaillé sur des projets de navigateurs et de recherche avec les mêmes objectifs. Ils avaient pour rappel été abandonnés en mai 2020.

Cet outil deviendra la base du moteur de recherche de Brave, indique l'entreprise. Elle ajoute que même les alternatives à Google se reposent en général sur des solutions de grandes sociétés américaines comme Bing (utilisé par de nombreux moteurs alternatifs, dont en partie par Qwant). 

L'idée est ainsi de proposer Brave Search comme moteur par défaut dans le navigateur à terme, avec son propre index. Puis de trouver des solutions respectueuses de la vie privée exploitant des solutions maisons et/ou la blockchain pour le financement, notamment via le commerce en ligne.

Pour le moment, aucune date précise n'a été donnée, l'entreprise invitant seulement les internautes à fournir une adresse email pour être tenus informés de l'avancée du projet. Elle ne sera pas utilisée à d'autres fins, promet l'éditeur.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !