Fukushima : le CNRS tire « les leçons d'une décontamination »Crédits : cigdemhizal/iStock

Dans son Journal, le Centre national pour la recherche scientifique explique que cet accident de la centrale nucléaire « a engendré d'importantes retombées de matière radioactive sur une zone de 9 000 km2, grande comme la Corse. À la suite de la catastrophe, les autorités japonaises ont mené d'intenses travaux de décontamination dans la zone touchée afin de permettre aux habitants de revenir s'y installer en sécurité ».

C’est via une interview maison du chercheur Olivier Evrard (qui s'est rendu régulièrement sur place pour effectuer des mesures) qu’il nous livre ses conclusions. Comme on pouvait s’en douter, certaines réponses sont en demi-teinte. À la question « Les habitants, qui commencent à revenir habiter dans la région, ne courent-ils pour autant plus aucun risque ? », la réponse d’Olivier Evrard est : « Difficile à dire car il reste encore de nombreuses inconnues ».

Il cite un exemple : « la situation des forêts. Contrairement aux plaines agricoles et résidentielles, ces zones boisées et montagneuses n'ont pas été décontaminées, pour des raisons de coût et parce que ce serait très difficile techniquement. Or, celles-ci couvrent les trois-quarts de la surface touchée par le panache radioactif ».

Il y a aussi « le problème du retraitement des déchets » car entreposer la terre contaminée n’est pas une solution viable sur le long terme. Il existe certes des procédés techniques pour y arriver, mais uniquement sur de petites quantités de terre et « aucun n'est applicable à grande échelle ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !