Twitter va bouger une partie de ses installations sur site dans le Cloud de Google

Les deux partenaires viennent d’annoncer l’extension d’un accord entamé en 2018 sur l’hébergement de services et données dans Google Cloud. Une extension qui va s’étendre sur plusieurs années et a de fortes chances d’être reconduite.

Après les clusters Hadoop en 2018, Twitter va bouger cette fois ses services d’analyse, traitements de données et charges de machine de learning dans Data Cloud.

À TechCrunch, Sudhir Hasbe, directeur gestion produit de Google Cloud, explique que l’objectif du nouvel accord est de permettre une analyse plus rapide des données. Un enjeu de taille puisque chaque tweet, retweet ou like provoque une cascade d’opérations pour mieux cerner les habitudes.

« Twitter peut amener de grosses quantités de données, analyser et obtenir des perspectives sans la charge d’avoir à s’inquiéter d’une infrastructure, d'une gestion des capacités ou de combien de machines ou serveurs ils pourraient avoir besoin », explique Hasbe.

Le directeur n’est sans doute pas peu fier de voir l’accord se renforcer avec un acteur aussi majeur. D’autant que sur le terrain du cloud, Google est loin d’être premier, puisque Microsoft et surtout Amazon dévorent plus des deux tiers du marché à eux seuls.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !