Régulation des données en Europe : le message d’avertissement de FacebookCrédits : luchezar/iStock

« Les messages diffusés massivement par les plateformes en ligne et les médias sociaux peuvent (…) devenir une menace pour la démocratie ». La lettre ouverte d’Ursula Von der Leyen répond à une préalable missive du dirigeant de presse allemand Mathias Döpfner. 

Celui-ci voudrait notamment empêcher « la surveillance des personnes en interdisant le stockage de toutes les données privées sensibles » par les plateformes, tout simplement.

La présidente de la Commission européenne s’assigne surtout un objectif : « protéger notre démocratie et préserver nos institutions de l’influence dévastatrice des discours haineux, de la désinformation, des fausses informations et de l’incitation à la violence », écrit-elle dans le Figaro.  

Elle vante les mérites du Digital Services Act et du Digital Markets Act, deux règlements présentés le 15 décembre dernier par la Commission européenne. 

« Notre but, en termes simples, est de faire en sorte qu’à l’avenir, il soit interdit de faire en ligne ce qu’il est aussi interdit de faire dans le monde réel. Exactement comme vous l’exigez dans votre lettre ».

Transparence des plateformes, responsabilités sur la promotion des messages, … « nous souhaitons à l’avenir interdire aux grandes plateformes contrôleuses d’accès de combiner automatiquement en un profil les données à caractère personnel de leurs utilisateurs qu’elles collectent par l’intermédiaire de leur plateforme principale avec d’autres données provenant d’autres services ».

« Réforme oui. Interdire l'utilisation rationnelle des données, non ». Dans une réponse, Nick Clegg, vice-président des affaires mondiales de Facebook, appelle à la prudence. Il adorerait « voir le prochain Google ou Alibaba émerger en Europe. Mais cela n'arrivera pas si l'Europe se retourne contre l'utilisation innovante et créative des données ». 

Selon le degré de régulation, il craint des victimes collatérales comme les compagnies aériennes, les supermarchés, l'industrie automobile, l'agriculture, etc. « À peu près tous les secteurs que vous pouvez nommer utilisent des données personnelles pour fournir des services personnalisés ». 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !