Element (Matrix) banni plus d’une journée du Play Store par erreurCrédits : badmanproduction/iStock/Thinkstock

Element (anciennement Riot.im) est un client de messagerie utilisant le protocole Matrix pour ses communications. Matrix a pour rappel été créé par la société franco-britannique New Vector, responsable également du développement de Tchap, messagerie utilisée par le gouvernement.

Comme le raconte Ars Technica, Element a été banni plus de 24 heures suite à la mauvaise interprétation d’un bot de contrôle du Play Store. La raison en était qu’Element pouvait afficher « du contenu abusif ».

Selon l’équipe d’Element, personne n’aurait été prévenu de ce bannissement. Elle aurait expliqué à Google comment fonctionnent les serveurs de Matrix (protocole de fédération), et quelle était la politique maison d’Element sur ses propres serveurs, avec une équipe dédiée aux signalements d’abus.

Il aura fallu plus de 8 heures pour avoir une réponse de Google, mais l’application est bien de retour sur la boutique de Google.

Nos confrères pointent les problèmes courants d’une « loterie » dont les vainqueurs se retrouvent bannis simplement parce qu’ils peuvent afficher du contenu provenant du web. Avec une pincée de sel, ils ajoutent que des applications comme Chrome, Gmail ou Drive ne sont curieusement jamais bannies.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !