Les agents publics américains ne peuvent bloquer des citoyens sur les réseaux sociaux

Une cour américaine a estimé que les fonctionnaires utilisant les réseaux sociaux pour accomplir leurs missions officielles ne peuvent bloquer des internautes, ce au titre du premier amendement sur la liberté d’expression.

C’est la troisième procédure en ce sens, détaille le Knight Institute, ONG créée au sein de l’université de Columbia afin de défendre et renforcer la liberté d’expression à l’heure du numérique. Celle-ci s’était déjà attaquée aux pratiques de Donald Trump sur Twitter.  

Dans le cas le plus récent, la juridiction a considéré qu’un représentant de l’État du Missouri n’avait pas violé la Constitution américaine dans la mesure où le blocage intervenait dans le cadre de sa campagne, non pour ses fonctions officielles.  

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !