Google vante sa Privacy Sandbox, mais bloque des avancées en matière de vie privée au W3C

Ces dernières années, le respect des données personnelles est au centre des préoccupations des utilisateurs, et donc des acteurs du numérique. Problème : certains d'entre eux vivent de la collecte massive de données et de son exploitation, comme Google.

Contrairement à d'autres acteurs à la position plus franche, le géant américain a donc passé son temps à souffler le chaud et le froid, se présentant régulièrement comme un défenseur de la vie privée, tout en évitant de lutter contre certaines dérives.

Ainsi, Chrome est par exemple l'un des derniers navigateurs à ne pas intégrer de mécanique forte concernant les limitations sur le pistage ou les (réels) abus publicitaires. CPO Magazine indique de son côté que la société a récemment pris position au W3C contre une avancée importante en matière de vie privée.

En effet, le Privacy Interest Group (PING) de l'organisation voulait avoir la possibilité de bloquer toute nouvelle évolution des standards qu'il jugeait comme allant à l'encontre de la vie privée. Google a été le seul sur plus d'une vingtaine de votants à s'y opposer. Suffisant pour que la décision ne soit pas adoptée.

Cela n'empêche pas la société de vanter aujourd'hui les évolutions de sa Privacy Sandbox et d'évoquer les tests en cours, ceux à venir. Et sans doute certains de croire que Google se préoccupe réellement du respect de la vie privée des internautes et de leurs droits en la matière. Malgré ses multiples condamnations.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !