La criminalité liée à la cryptomonnaie a considérablement diminué en 2020Crédits : hocus-focus/iStock

En 2019, l'activité criminelle représentait 2,1% de tout le volume de transactions de crypto-monnaie, soit environ 21,4 milliards de dollars de transferts, rappelle Chainalaysis. En 2020, la part criminelle de toutes les activités de cryptomonnaie est tombée à seulement 0,34 %, soit 10 milliards de dollars en volume de transactions. 

L'une des raisons évoquées est que l'activité économique globale des cryptomonnaies, émanant tant d’investisseurs particuliers qu’institutionnels, a presque triplé entre 2019 et 2020.

Dans son rapport annuel, Chainalaysis fournit plusieurs graphiques montrant notamment l'évolution des types de crimes et délits associés aux cryptomonnaies. Comme c'était le cas en 2019, les escroqueries en constituaient la majorité, représentant 54 % du total, soit environ 2,6 milliards de dollars de cryptomonnaie reçues. 

Les places de marché du Darknet représentaient une fois de plus la deuxième plus grande catégorie de crime, à hauteur de 1,7 milliard de dollars d'activité, contre 1,3 en 2019. 

En 2019, les ransomwares ne représentaient que 7 % de tous les fonds reçus par des adresses criminelles pour un peu moins de 350 millions de dollars de crypto-monnaies. En 2020, ce chiffre a explosé de 311 %. Un chiffre amené à être revu à la hausse à mesure que Chainalysis fera remonter la piste des échanges et des adresses impliquées, ce qui prend souvent plusieurs mois.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !