macOS Big Sur : Apple supprime les exceptions du pare-feu pour ses propres applications

Mi-novembre, plusieurs problèmes engluaient le lancement de Big Sur, le dernier né des macOS dont la distribution avait commencé depuis peu.

Le plus important était sans contexte une liste d’une cinquantaine d’applications intégrées bénéficiant d’exceptions dans le pare-feu. Un passe-droit largement dénoncé par les développeurs et chercheurs en sécurité.

Deux points cristallisaient les tensions. D’une part, cela revenait à ignorer l’infrastructure qu’Apple rendait pourtant obligatoire à l’ensemble des développeurs. D’autre part, des chercheurs comme Patrick Wardle craignaient que ces exceptions puissent être détournées au profit de malwares qui pourraient alors masquer leur activité réseau.

Le changement est apparu dans la bêta 2 de macOS 11.2, actuellement en cours de test. Il s’écoulera donc au minimum encore plusieurs semaines avant que la bascule n’ait lieu chez l’ensemble des utilisateurs.

Cela signifie, pour la cinquantaine d’applications d’Apple, que leurs actions seront de nouveau visibles dans des outils comme LittleSnitch et Lulu.

Beaucoup se réjouissent de la nouvelle, non seulement parce que la sécurité s’en trouve renforcée, mais également car la pression exercée a suffi à faire changer Apple d’avis. On aurait néanmoins apprécié que la firme réagisse et explique ses choix. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !