DarkMarket « éteint », son responsable présumé arrêté

Considéré comme le plus grand marché illégal au monde sur le « dark web » , il a été mis hors ligne annonce Europol. Une opération internationale impliquant l'Allemagne, l'Australie, le Danemark, la Moldavie, l'Ukraine, le Royaume-Uni (National Crime Agency) et les États-Unis (DEA, FBI et IRS).

Darkmarket dénombrait près de 500 000 utilisateurs et plus de 2 400 vendeurs (sans qu'Europol précise combien étaient actifs), totalisait plus de 320 000 transactions, plus de 4 650 bitcoins et 12 800 monero transférés, soit plus de 140 millions d'euros. 

Les vendeurs y proposaient toutes sortes de médicaments, de la fausse monnaie, des détails de cartes de crédit volées ou contrefaits, des cartes SIM anonymes et des logiciels malveillants.

Un citoyen australien, exploitant présumé de DarkMarket, a été arrêté près de la frontière germano-danoise ce week-end. Plus de 20 serveurs ont été éteints en Moldavie et en Ukraine.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !