Le réseau social Parler attaque Amazon, ses métadonnées déjà récupérées

Le réseau a fait beaucoup parler de lui ces derniers jours. Fondé par des conservateurs fortunés, il a notamment servi de refuge à de nombreux supporters de Donald Trump et membres de l’extrême droite. Il aurait servi de support à l’organisation de la prise de contrôle du Capitole.

À la suite de quoi, l’application a été supprimée des boutiques Apple et Google, avant qu’Amazon Web Services débranche à son tour la prise. AWS fournissait l’infrastructure, notamment de base de données.

Depuis, Parler a déposé plainte contre AWS. Le réseau y évoque des « intentions politiques cachées », sur lesquelles il ne revient pourtant pas. Il accuse également AWS de violation des lois antitrust, la coupure de Parler ayant un objectif de réduction de la concurrence, au grand bénéfice de Twitter. 

En attendant, AWS a laissé disponibles les données, en attendant que l’équipe de Parler les transfère ailleurs. Une jeune hackeuse, @donk_enby, a extrait l’intégralité des données du réseau, pour un poids total d’environ 80 To. Des copies ont été envoyées à l’Internet Archive pour archivage.

Elle évoque essentiellement les métadonnées, très nombreuses et complètes, en particulier sur les vidéos. On peut a priori savoir la géolocalisation précise de ces dernières dans la plupart des cas. Un constat étonnant, car la pratique courante en cas d’envoi de photos et de vidéos est de supprimer ces informations.

Pour les autorités, ces métadonnées seraient une mine d’or.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !