La banque centrale néo-zélandaise victime d’une cyberattaque

Un service de partage de fichiers fourni par la société californienne Accellion serait le point d’entrée de l’intrusion qui a eu lieu ce dimanche.

Le gouverneur de la Banque centrale de Nouvelle-Zélande, Adrian Orr, a déclaré que le service en question a été mis hors ligne et a précisé qu’il faudrait plus de temps pour pouvoir déterminer l’impact de cette violation de données. 

Adrian Orr a insisté sur le fait que « ce n’était pas une attaque qui visait spécifiquement la Banque centrale » et que « d’autres utilisateurs de l’application d’Accellion ont été touchés ». L’ampleur de l’attaque reste pour le moment inconnue, mais M. Orr a précisé que « nos fonctions essentielles et le système financier néo-zélandais restent solides ». 

Cette violation de données apparaît seulement quelques mois après une attaque visant le NZX (marché boursier néo-zélandais).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !