Julian Assange reste en détentionCrédits : fergregory/iSotkc/Thinkstock

Alors même que, lundi, la juge Vanessa Baraitser avait refusé d’extrader l’Australien de 49 ans vers les États-Unis, où il est poursuivi pour espionnage, la même juge a refusé que Julian Assange recouvre la liberté, estimant que le risque de fuite était trop grand, alors que les États-Unis ont fait appel de la décision britannique, rapporte l'AFP.

La juge Baraitser a en effet estimé qu'il existait « des motifs sérieux de croire que si M. Assange était libéré aujourd'hui, il ne se rendrait pas au tribunal pour faire face à la procédure de recours ». Elle a suivi l'accusation, qui avait mis en évidence que Julian Assange avait les « ressources » de prendre la fuite, mettant en avant l'offre d'asile politique faite par le Mexique.

L’avocat du lanceur d’alerte, Edward Fitzgerald, avait plaidé qu’en raison de l’épidémie de Covid-19 au Royaume-Uni, sa détention en prison présentait un risque pour sa santé. La juge Baraitser n’a pas été convaincue par ces arguments, et estimé que les conditions de détention du fondateur de WikiLeaks au Royaume-Uni étaient satisfaisantes.

Soutien de longue date, le rapporteur spécial de l’Organisation des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, a de son côté estimé dans un communiqué que « Julian Assange doit à présent être libéré immédiatement, réhabilité et indemnisé pour les abus et l’arbitraire auxquels il a été exposé ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !