Europol inaugure une nouvelle plateforme de décryptage

« Cette annonce marque la fin d’un voyage de trois ans », explique à L'Essor la policière belge Catherine De Bolle, qui dirige Europol. Attendue au départ pour la fin de l’année 2019, la nouvelle plateforme de décryptage qu'elle vient d'inaugurer est basée dans le nord de l’Italie, à Ispra. 

Ce super-calculateur doit permettre de casser des mots de passe par « force brute », en utilisant par exemple le logiciel Hashcat. La plateforme sera exploitée par le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) d’Europol.

Ce projet stratégique, qui a coûté 5 millions d’euros, doit beaucoup à un gendarme, le colonel Jean-Dominique Nollet. À Europol, ce Saint-Cyrien était le directeur du laboratoire de recherches de l’EC3, poste qu’il a quitté à l’été 2018.

Une première plateforme, déployée en 2014, avait été requise 28 fois en 2017, pour 9 réussites, 32 fois en 2018, pour 12 décryptages effectués, puis 23 en 2019, sur 59 tentatives. D'après L'Essor, la plateforme a par exemple été utilisée dans l’enquête sur le meurtre en 2017 de la journaliste anti-corruption Daphne Caruana Galizia.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !