Géolocalisation sur Android : les Google Location Services passés au crible

Fin octobre, Vincent Toubiana (secrétaire général adjoint du CNNum, passé par l’Arcep et la CNIL) expliquait sur son blog personnel que la fragmentation d’Android posait problème aux applications de contact tracing.

Il vient de publier un nouveau billet s’intéressant de nouveau de près à Android. Il est intitulé « Google Location Services : la fortune sourit-elle toujours aux audacieux ? ». Il y détaille « comment Google pousse les utilisateurs d'Android vers son propre service de localisation afin de collecter leurs données de localisation ».

Un exemple : « Sur Android 10, depuis l’écran d'accueil, il faut au moins cinq clics pour désactiver les Google Location Services » ou GLS, qu’il ne faut pas confondre avec les Android Location Setting. Par contre, « il suffit de cliquer sur OK dans une fenêtre contextuelle apparaissant au milieu d'une application pour réactiver Google Location Services presque définitivement ».

Il revient aussi sur la question de la conformité de cette pratique vis-à-vis de la réglementation européenne et du RGPD.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !