Rachat de Covage par SFR FTTH : feu vert de la Commission européenne, sous conditionsCrédits : kynny/iStock

Il y a un an quasiment jour pour jour, Altice (via sa branche SFR FTTH) entrait en négociations exclusives pour racheter 100 % de l’opérateur de gros Covage, une transaction à un milliard d’euros.

L'AOTA (Association des opérateurs télécoms alternatifs) était rapidement montée au créneau pour faire part de son inquiétude car ce rapprochement n’était pas « sans susciter de profondes interrogations sur la préservation d’une intensité concurrentielle déjà fragile sur le marché entreprises et collectivités ».

La Commission européenne vient de rendre son verdict : elle « a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d'acquisition de Covage par SFR FTTH, une entreprise contrôlée conjointement par Altice, Allianz et Omers. L'autorisation est subordonnée au respect intégral d'une série d'engagements offerts ».

« Covage étant en concurrence directe sur ces marchés avec l'entreprise SFR détenue par Altice, nous avons autorisé l'acquisition de Covage sous réserve d'un ensemble de cessions », explique Margrethe Vestager (vice-présidente exécutive de la Commission, chargée de la politique de concurrence).

Deux engagements sont pris par SFR FTTH : 

  • « La cession à un acquéreur approprié de 25 filiales et d'actifs correspondant à l'activité « boucle locale optique » de Covage sur le territoire de 30 institutions publiques. Ces filiales et ces actifs se composent de réseaux FTTO (incluant plusieurs réseaux mixtes FTTO et FTTH) et représentent au total environ 95 % de l'activité FttO de Covage.
  • « L'offre d'un contrat de services transitoire, portant notamment sur l'accès à tous les actifs et services requis pour exploiter l'activité cédée dans des conditions concurrentielles pendant une durée permettant à SFR FTTH de devenir totalement indépendante. »

« Les engagements définitifs répondent aux problèmes de concurrence recensés par la Commission en ce qui concerne l'acquisition de Covage par SFR FTTH et ont été considérablement améliorés à la suite des observations fournies par les acteurs du marché. La Commission a donc conclu que l'opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne posait plus de problème de concurrence », affirme la Commission en guise de conclusion.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !