La PPL Sécurité globale ? Un texte « écrit avec les pieds » selon Philippe Bas

Ce texte de loi « n'est ni fait ni à faire. Il a été écrit avec les pieds ». Le sénateur Philippe Bas, membre de la Commission des lois, donne le ton sur Public Sénat

Alors que la proposition de loi a été adoptée par les députés, l’élu dénonce une nouvelle fois l’une de ses dispositions phare, l’article 24 relatif à l’image du visage des policiers.

« Inapplicable et inconstitutionnel », « une atteinte à la liberté de la presse », dégainait-il déjà dans les colonnes du Monde

Le texte, qui comprend bon nombre d’autres dispositions à risque pour les droits et libertés, sera examiné en première lecture par la chambre haute dans les prochaines semaines, peut-être seulement en janvier 2021.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !