Copie privée : la France encore et toujours dans le peloton mondial des perceptions

Le CISAC, le BIEM et Stichting de Thuiskopie ont publié une étude comparative mondiale portant sur la redevance pour copie privée. Comme les années précédentes, la France peut s’enorgueillir d’être une nouvelle fois dans le peloton de tête en matière de perceptions.

Les industriels de la culture, à l’aide d’un océan de données, ont répertorié aussi bien les pays n'ayant pas fait le choix d’un tel prélèvement (comme le Libéria, l’Argentine, le Yémen, ou le Royaume-Uni), que ceux qui misent sur cette rente. 

En Europe, la plupart des pays ont un système de collecte et de redistribution. Parmi eux, la France. Sur le podium mondial, les trois marches sont attribuées à l’Allemagne (332 millions d’euros, 83,02 millions d’habitants), la France (277 millions d’euros, 67 millions d’habitants) et l’Italie (127 millions d’euros, 60,36 millions d’habitants). 

Des données 2018 qui ne correspondent toutefois pas aux chiffres de la Commission copie privée (289 millions d’euros pour 2018). Cette année toujours, sur l’ensemble des pays étudiés, 1,045 milliard d’euros ont été prélevés sur les supports assujettis.   

En France, les collectes de ces dix dernières années ont représenté la bagatelle de 2,69 milliards d’euros.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !