Pollution atmosphérique : un nouvel indicateur pour mesurer l’impact sanitaire

Des chercheurs de l’IRD, du CNRS et de l’UGA ont participé à une étude européenne « sur les sources de particules fines nocives pour la santé ».

« Leurs résultats, publiés dans la revue Nature le 18 novembre 2020, révèlent le caractère nocif des particules fines dans l’atmosphère à travers leur potentiel oxydant », explique le CNRS.

Ils souhaitent maintenant que cet indicateur soit pris en compte dans les mesures de régulations de la qualité de l’air, sans pour autant préciser en quoi il serait plus intéressant qu’un autre indicateur.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !