RGPD et télémarketing : amende de 12,5 millions d’euros à l’encontre de Vodafone

En Italie, Vodafone a été condamnée par l’autorité de protection des données, à 12,25 millions d’euros d’amende. L’opérateur se voit reprocher d’avoir utilisé les numéros de téléphone de millions d’utilisateurs à des fins de télémarketing. 

La CNIL italienne avait réceptionné de nombreuses plaintes de la part de ces clients, reprochant à l’opérateur une pluie d’appels non sollicités au profit de ses services. 

« Les enquêtes menées par l'Autorité ont mis en évidence d'importantes problématiques », à savoir la violation non seulement de l'obligation de consentement, mais également des principes de responsabilité et de protection de la vie privée dès la phase de conception des traitements. Plusieurs principes de base du sacro-saint RGPD. 

Vodafone se voit enjointe de cesser les traitements à des fins promotionnelles ou commerciales effectués après acquisition de listes de données personnelles auprès de tiers, sans que ce dernier n'ait acquis de consentement spécifique, libre et éclairé de la part des personnes concernées. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !