Coronavirus : Microsoft accuse des pirates russes et nord-coréens de s’en prendre aux recherches

La société explique dans un billet de blog que les cyberattaques visant la santé « doivent cesser », tout particulièrement en cette période de crise sanitaire mondiale :

« Ces derniers mois, nous avons détecté des cyberattaques de trois acteurs "nation-state" ciblant sept entreprises de premier plan, directement impliquées dans la recherche de vaccins et de traitements contre la Covid-19.

Les cibles comprennent des sociétés pharmaceutiques de premier plan et des chercheurs au Canada, en France, en Inde, en Corée du Sud et aux États-Unis. Les cyberattaques viennent de Strontium, un acteur originaire de Russie, et deux acteurs originaires de Corée du Nord que nous appelons zinc et cerium ».

Peu de détails sont donnés et les noms des cibles ne sont pas précisés. Aucun commentaire n’a été fait du côté de la Russie ou de la Corée du Nord, les deux pays ayant déjà par le passé réfuté être à l’origine de cyberattaques du même genre.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !